Les inscriptions sont ouvertes ! Vous pouvez donc nous rejoindre avec un personnage de votre création ou en prenant un personnage prédéfini ! N'hésitez pas à faire un tour sur les postes libres !

Partagez|
Justin Moor - « Premier devoir du magicien : être le plus malin dans la salle. »
avatar

Carnet de détenu
Motif de détention: Arnaque, vols fréquents
Emplacement du code barre : Omoplate droite
Orientation sexuelle: Rebelle soumis
Personnage sur l'avatar : Edward Elric
Age : 23
Doubles Comptes : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Sep - 2:38

☍ Pseudo : FROSTendoloris
☍ Âge : 24 ans
☍ D’où tu nous viens ? Du pays des merveilles
☍ Remarque : ÉCRIRE ICI
☍ Personnage utilisé sur l'avatar : Edward Elric
☍ Des images à créditer : Celle-ci ↑, à ce forum même.
☍ Code du règlement : Combien de palmes à une girafe ? A moins que la science ait encore fait un grand pas dans l'évolution depuis quelques secondes, je dirais qu'une girafe n'a pas de palmes. (mais on ne nous dit pas tout !)
JUSTIN MOOR
ft. Edward Elric
☍ Alias : Le parasite
☍ Âge : 23 ans
☍ Date de naissance : 14 Août 1994
☍ Origines : Anglaises
☍ Nationalité : Anglaise
☍ Motif d'incarcération : Arnaque, petits vols
☍ Métier avant Alcatraz : Magicien / Comédien
☍ Pathologie : (Uniquement pour les alligators.) ÉCRIRE ICI
☍ Métier à Alcatraz : (Uniquement pour les lapins.) ÉCRIRE ICI
☍ Emplacement du code barre : Omoplate droite
☍ Orientation sexuelle : Homosexuel. Soumis mais légèrement rebelle sur les bords
☍ Groupe : JAGUAR. De part son physique et son agilité, mais Justin n'est pas le plus grand des criminels d'Alcatraz. Son histoire fait doucement rire les moineaux quand on sait qu'il a simplement commis quelque vols majestueusement bien coordonnés et qu'il s'est fait attraper comme un débutant.  
Caractère
Justin est un jeune homme au tempérament calme à première vue, mais il n'en est pas moins quelqu'un de très malin et observateur. Avant d'entrer en prison, il était quelqu'un de très avenant. Aujourd’hui, quand il croise quelqu'un, il baisse les yeux. Non pas parce qu'il en a peur, mais c'est surtout parce qu'il n'aime pas vraiment se faire remarquer et surtout que les gens se souviennent de lui, en bien ou en mal. Il parle beaucoup malgré tout. Quand la confiance s'installe entre lui et quelqu'un d'autre, il peut devenir très bruyant, presque chiant. Il mériterait parfois quelques claques pour son bien, pour qu'il daigne grandir dans sa tête et se montrer plus mature. Il est assez protecteur envers ce qui lui appartient, des objets coûteux qu'il a volé dans le passé et qu'il a réussit à garder par miracle par exemple. Il dit qu'il n'a peur de rien, mais entrer en prison lui a foutu les jetons plus qu'autre chose. Il ne s'y sent pas extrêmement bien, mais il se rassure en se disant que certains détenus ont fait bien pire que lui, et que donc son aventure au sein d'Alcatraz ne durerait qu'un temps. Il s'énerve aussi vite. Quand il est vexé ou qu'il n'obtient pas ce qu'il veut, étant quelqu'un de très sur de lui, il peut devenir exécrable et assez désagréable, voir carrément insupportable. 
Physique
Justin Moor est un petit blondinet aux yeux pâles et à la peau claire. Il a les cheveux mi longs, il les attaches en une queue de cheval tous les jours, c'est d'ailleurs son petit rituel du matin. Oublions les plaquettes de chocolat et les biceps de concours, Justin n'a rien d'un grand gaillard. Il est tout fin et tout léger, ses pas sont silencieux et son visage dépourvu d'émotions les 3/4 du temps. Quand il a les cheveux détachés, il ressemble étrangement à une fille, c'est pourquoi il ne les détaches jamais, paraissant légèrement avilissant à ses yeux. Il a constamment les mains dans les poches, il se tient droit et a toujours le regard fuyant. Son code barre se trouve sur son omoplate droite.
Biographie
Août 1994.
Justin est né, il a rejoint la famille Moor et il était très attendu. Au départ, son grand frère, Ethan à l'époque âgé de 10 ans, a eu du mal à l'accepter, mais Justin était un enfant très calme et toujours souriant, alors il a fait une croix sur son égoïsme et a fait tout ce qu'un grand frère se devait de faire : s'occuper de lui comme ses parents le faisaient.

A un an, Justin commençait déjà à marcher, il pouvait "parler" avec ses parents et les comprendre, même si son vocabulaire n'était pas encore développé. Il a très vite appris à faire la part des choses, à toucher ce qu'il avait le droit de toucher et à l'inverse, à ne pas toucher ce qu'il ne devait pas toucher. Ses parents lui donnaient une bonne éducation tout en restant assez laxistes. Ils n'aimaient pas être en conflit avec leurs enfants, alors rares étaient les fois où ils haussaient la voix, en fait, ils n'avaient pas besoin de le faire.

A l'âge de 6 ans, Justin entre en école primaire, il était devenu un très grand fan de magie, celle des cartes. Sa kleptomanie commence à s'étendre quand il commence à piquer les stylos de ses camarades alors même qu'il est assis à côté d'eux à leur montrer un petit tour de cartes. Il était plutôt fier d'arriver à voler un simple stylo sans que personne ne le remarque. Mais un jour, petit branleur qu'il était, il s'est fait prendre les mains dans le sac, en train de voler le goûter d'une de ses camarades. Sa maîtresse avait convoqué ses parents à l'école, les informant de l'acte de leur fils. Le soir même, il avait eu droit à un avertissement de la part de ses parents, si il recommençait, il serait privé de sa télé pour le restant de l'année. Malgré tout, il n'en avait été rien pour le jeune garçon, qui, à peine retourné en classe, avait recommencé à voler ses camarades, mais cette fois-ci, sans ne jamais plus se faire prendre.

A 11 ans, le voilà au lycée, il avait choisi un lycée spécialisé dans le théâtre et la comédie. Il était un garçon brillant, très intelligent, ses notes étaient bien au dessus de la moyenne et il faisait la fierté de ses parents. Il était un exemple pour tout le monde, ce qui créa une certaine tension au sein de sa classe. Il était devenu l'objet du mépris d'un petit groupe de jeunes garçons. Malgré ça, il se défendait très bien, n'ayant que faire des remarques que les autres pouvaient lui faire. Il se disait simplement que la jalousie menait toujours à l'idiotie, et il était bien loin d'être bête. Pour se venger de ses camarades, souvent, il leur volait leur téléphone portable, pour ceux qui en avaient. Les voir paniquer de ne plus avoir leur bijoux dans les poches l'amusait plus qu'autre chose. Il finissait tout de même par leur rendre, tout en les regardant droit dans les yeux, alors qu'ils étaient en pleine panique d'avoir perdu leur "raison de vivre". Il avait tout de même fini par se faire respecter, dès que quelqu'un lui faisait une remarque, elles étaient suivies souvent par "J'rigole, tu vas pas me voler mon portable, hein ?". Il s'amusait de tout ça, il était passé de la petite victime au mec qu'il fallait surtout pas se mettre à dos, au risque de se faire retirer ses biens les plus précieux. Comme tous les soirs, il rentrait chez lui, son sac plus lourd que le matin, et son grand frère était toujours le premier à le remarquer. Il ne disait rien à ses parents, il ne voulait pas les inquiéter, mais il ne manquait pas d'en toucher quelques mots à Justin, lui répétant que ce n'était pas bien du tout, qu'il allait avoir des problèmes, mais il s'en fichait, il était un très bon menteur et un très bon joueur. Ses années de lycée n'avaient fait que peaufiner son skill en matière de magie, et il ne comptait pas s'arrêter là.

Une fois son diplôme obtenu, à 18 ans, Justin quitte sa famille et sa terre natale pour se rendre aux Etats-unis, où il enchaîne les petits spectacles de rue, continuant de plus belle ses petits vols ; montres, portables, porte monnaies. Même des sacs à mains disparaissaient alors qu'il était entouré d'une bonne trentaine de personnes à chaque fois. Il s'assurait qu'il fasse toujours assez froid à l'extérieur pour faire ses spectacles à ciel ouvert. Son manteau pouvait cacher beaucoup de choses, ses mains n'étaient visibles que lorsqu'il sortait ses cartes, le reste du temps, elles étaient plongées dans les poches et les sacs de ses spectateurs, et personne ne remarquait rien.

Après quatre années à se donner en spectacle, son manteau avait pris l'usure en pleine poire. Justin le recousait tous les jours, il s'assurait que les poches de l'intérieur ne soient pas déchirées, et tout se passerait bien. Il a amassé beaucoup d'objets qu'il a revendu et donc beaucoup argent depuis qu'il est arrivé aux States, cette activité lui payait largement son loyer puisqu'il il avait fait en sortes de ne pas emménager dans un truc trop cher. Par ailleurs, il avait aussi trouvé un moyen pour gagner encore plus d'argent. Il s'était fait passer pour un étudiant et il touchait des bourses pouvant aller jusqu'à 3000$ et les allocations classiques. Un jour d'hiver, comme à son habitude, il se rend dans le centre ville pour faire son spectacle. Il était devenu assez connu dans le coin, des habitués lui offraient même un café quand ils passaient, histoire qu'il se réchauffe entre deux prestations. Il était toujours très souriant, remerciant chaque personne qui étaient présentes, il tapait même la bise aux petites vieilles tout en glissant sa main dans leurs poches pour leur soutirer quelques billets au passage, ah, quel gentil garçon, il fallait aussi dire qu'il savait se servir de ses charmes, c'était plutôt facile pour lui d'avoir la bénédiction des personnes âgées. Après une brève présentation de son spectacle, il commence les festivités. Il débute par un traditionnel jeu de cartes. Puis d'un coup, il s'arrête, il fixe un homme, puis il le pointe du doigt.

- Vous ! Dit-il.

- Moi ? Répond l'homme, très surpris.

- Oui vous. Dites, il me manque une carte. Ne serait-elle pas dans votre poche ?

L'homme, un peu perdu, fouilla les poches de son manteau, il secoua ensuite la tête, il releva les mains pour prouver que rien n'était dans ses poches. Justin grimaça légèrement, puis il s'approche de l'homme, il soulève le bas de son manteau, puis il glisse ses doigts dans la poche avant gauche de l'homme. Il en tire la carte. Derrière elle, bien caché, un petit porte feuille, celui du monsieur qui n'a rien vu venir. Justin, en relevant le bras, laissa glisser le porte feuille dans sa manche, puis il tend la carte vers le haut. Les spectateurs étaient  stupéfaits, des applaudissements retentissent alors, puis Justin retourne à son emplacement. Il remercie d'un hochement de tête l'homme qui semble encore un peu perturbé, mais agréablement surpris par ce petit tour de passe-passe. Au passage, le jeune blond avait tout de même prit pas mal d'autres choses qu'il avait prit soin de cacher dans son manteau pendant qu'il retournait à sa place, dos à son publique qui avait les yeux rivés vers l'homme. La fin de la représentation approche, Justin remercie une fois de plus toutes les personnes présentes, faisant une petite révérence. Au moment ou son corps se courbe en avant, un fracas retentit à ses pieds. C'était un téléphone portable. Il resta figé en regardant le portable au sol, puis il se redresse, un léger rire s'échappant d'entre ses lèvres.

- Eh bien, j'espère qu'il n'est pas cassé !

Il se pencha pour le ramasser, jetant un léger coup d'oeil vers les personnes encore présentes. Il garde son calme, se redressant à nouveau après avoir légèrement frotté l'écran du portable contre son manteau, le tenant de façon à ce que personne ne puisse le voir, mais au moment où il se redresse, un porte feuille tombe à son tour, au même endroit que le portable. Une poche avait fini par céder, l'une des spectatrices, légèrement suspicieuse, prit son sac à main et le fouilla, elle n'y trouva pas son porte feuille, et celui qui était tombé au sol ressemblait étrangement au sien.

- Hey, mais c'est mon porte feuille ! S'exclame t-elle, tout en le pointant du doigt.

Justin la regarde alors, il fut pris de panique pour la première fois de sa vie, une de ses poches avait craqué devant tout le monde, il venait de se faire cramer. Tous les spectateurs encore présents se mirent à fouiller leurs sacs et leurs poches, et chacun d'eux avait perdu quelque chose. Ils regardèrent le jeune homme pendant quelques secondes, avant de crier tous ensemble Au voleur. Justin plongea à travers la foule, courant le plus vite possible, son manteau était très lourd, et il perdait des objets à chaque pas qu'il faisait. Quelques personnes le suivaient au pas de course, criant à tout le monde de l'arrêter. Il peinait à avancer, alors il décida d'ouvrir son manteau, ricanant dans sa barbe.

- Et puis merde, hein.

Il lâcha le manteau, retrouvant alors son endurance. Heureusement pour lui, il faisait froid et il n'y avait pas grand monde dans les rues. Il alla s'abriter dans une petite ruelle menant à un cul de sac. Il se stop, essoufflé, penché vers l'avant et les mains posées sur ses genoux. Il crachait presque ses poumons alors qu'il voyait des gens courir dans la rue d'en face. Il était finalement allé se cacher derrière une poubelle, essayant tant bien que mal de ne pas faire de bruit. Malheureusement pour lui, la poubelle n'était pas très stable, elle tomba dans un vacarme fou, et des civils s'étaient finalement arrêtés devant l'entrée de la ruelle, ils l'avaient trouvé, et de suite dénoncé à la police qui n'avait pas mit longtemps à se rendre sur les lieux. Il était fait comme un rat, après quatre ans à voler dans les poches des autres et dans les comptes de l'état sans qu'aucun soupçons ne soient posés sur lui. C'est ainsi qu'il s'est retrouvé à Alcatraz, à cause d'un vieux manteau qu'il aurait très bien pu racheter, ça ne lui aurait franchement rien coûté.
Justin Moor - « Premier devoir du magicien : être le plus malin dans la salle. »
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Premier devoir : les vampires
» Tel est pris...
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcatraz, prison fédérale de haute sécurité :: Tatouage obligatoire :: Registres :: En attente-